Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Nov

Bilan manga octobre et prix Toshoten

Publié par Sarah  - Catégories :  #coté manga, #prix Toshoten

Bilan manga octobre et prix Toshoten

Pour la troisième année consécutive, la médiathèque de Brignoles organise le prix Toschoten ou quel est votre manga préféré dans les sélections Seinen, Shojo, Kodomo et Shonen.

 -> Présentation du prix

et pour les mangas sélectionnés c'est ici

 

Cette année je commencerais avec la catégorie Seinen.

 

Stravaganza, la reine au casque de fer
Akihito Tomi
L’histoire commence par deux nymphe( nue ) qui se battent. Donc, le début annonce bien la couleur de la suite de l’histoire, à savoir FAN SERVICE.
Le personnage principale fait sa première apparition en train de se baigner dans un lac, mais est attaqué par des sortes de gorilles. Elle et sauvée par des crocodiles. Bon déjà, je dit pouce. D’où sortent ces créature ! Et pourquoi est-elle attaquée ? la suite du manga ne nous renseigne pas vraiment sur ces créatures. De plus, je n’ai pas trouvé la trame de l’histoire. On part pourtant avec un bon début, une reine qui n’a pas le droit de se montrer au peuple sous son vrai visage, mais une fois de plus, elle apparaît trop souvent dévêtit, ce qui me gêne énormément.
Donc, je donne une note de 0,5/5 juste pour la forme et les dessins qui sont pas trop mauvais mais pas extraordinaire non plus. Je ne me suis donc pas accroché au manga, et je n’ai donc pu finir le manga, le tout étant trop incohérent pour moi.
 
 
 
Oldman
Chang Sheng
Un homme enfermé s’échappe de sa prison et sauve par la même occasion une femme qui a perdu ses membres, torturée par la reine. Il arrive, avec l’aide d’un médecin, à lui procurer des prothèses. Ensemble, ils arrivent à fuir les gardes qui sont à leur recherche et se font passer pour mort. Mais, un an après, alors qu’ils essaient de se produire sur scène en tant que magicien, ils sont rattrapé par leur passé. Une jeune femme qui prétend être la petite amie de Oldman fait son apparition et compromet la couverture des évadés.
Tout d’abord, cela faisait un bout de temps que je voulais commencer ce manga, mais j’avais un peu peur de tomber sur une adaptation de Games Of Throne, mais en moins bien. Cependant, j’ai été agréablement surprise et j’’ai adoré le manga. Les dessins sont très réaliste et incroyablement beau, mais il est vrai qu’à certain moment j’ai eu l’impression que l’on perdait un peu les caractéristiques du dessin manga. L’intrigue s’installe petit à petit, faisant monter le suspens, et le scénario est très bien ficelé.
Quant personnage de la reine, elle est aussi intrigante que celui de Oldman et on comprend assez vite que les deux protagonistes sont relié, mais malheureusement le personnage d'une reine tyran est du déjà vu, donc je trouve que le manga perd un peu de son originalité.
Il y a en plus une petite touche d’humour qui est sympa et relève le tout, permettant de ne pas trop s’ennuyer.
On trouve aussi un peu de fan service mais beaucoup moins présent que dans Stravaganza est m'a donc moins perturbé car ne dérange en rien la lecture.

Note : 4/5
 
Beyond Evil
Miura et Ogino
Série en quatre tomes.

"Dans un monde où chaque année de vie se monnaie, il existe des êtres aux pouvoirs surnaturels qui trafiquent dans l’ombre pour contrôler ce marché. Gôta, un lycéen au caractère bien affirmé, se voit un jour contraint de passer un contrat avec Viktor, l'un des plus puissants d’entre eux. Devenu son assistant, le jeune homme va découvrir un univers sombre aux rouages mortels dans lequel il va devoir trouver sa place…Pour rester en vie, devra-t-il perdre son âme ?"

L'histoire se met en place petit à petit ce qui permet de garder une certaine tension le long de la lecture. Ainsi, le suspens est présent, mais je trouve tout de même que le scénario reste de l'ordre du déjà vu, bien typique du seinen et c'est ça qui est dommage.
Cependant, les dessins sont nette et précis, surtout les personnages car on ne s’attarde pas trop sur les décors.
Et pour finir, la fin nous laisse sur quelque chose d'intrigant, ce qui fait qu'on a envie de lire la suite assez rapidement. Mais, je pense qu'il faut se méfier un peu de ça, car on à tendance à mettre la barre un peu haute sur la suite des événements et, du coup, je reste assez déçu. 
Note : 4,5/5
 
 
Q
Tatsuya Shihira
 

"Voilà déjà dix ans que, dans un monde désormais en ruines, une mystérieuse sphère, Solaris, est apparue dans le ciel. Créature d’une autre dimension ou envoyé des dieux missionné pour punir les humains ? Nul ne le sait. Une seule certitude : la regarder en face provoque sur terre l’apparition immédiate d’œufs géants qui donnent naissance en quelques heures à des monstres effrayants, les Demis, détruisant tout sur leur passage. L’humanité en est réduite à vivre dans la crainte, échine courbée et yeux rivés au sol.


Le jeune Rem Serizawa, voyou au grand cœur qui peine à assurer la survie du groupe d’orphelins dont il s’occupe, tombe un beau jour sur une petite fille qu’il sauve in extremis des griffes d’un de ces monstres. Mais l’enfant cache un pouvoir incroyable : c’est une extraterrestre capable de dévorer les Demis ! Très vite, la fillette va attiser les convoitises des organisations qui luttent pour la destruction de Solaris…"

Malgré le fait que je n'ai pas accroché à l'histoire, car ce style de manga ne me correspond pas trop, je ne peut nier que l'histoire n'est pas mauvaise. Il y a en plus une touche d'humour, présente dans chaque personnage, et celui de la petite fille Q est trop mignon tout comme les orphelins. Ce qu'en revanche je reproche au manga, c'est l'introduction des personnages chasseurs de monstres qui me rappelle en réalité l'attaque des Titans. De plus, le manga possède tout de même une qualité graphique, mais une fois de plus, je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire.    
Note : 3,5/5

 

Et pour finir, Under water, le village immergé
Yuki Urushibara
Série en 2 tomes.

"Par un été étouffant, alors que d’importantes restrictions d’eau frappent le Japon, la jeune Chinami s’évanouit pendant un entraînement d’athlétisme. Mais lorsque la collégienne se réveille, elle se trouve sur les berges idylliques d’une rivière aux eaux cristallines.
 
Autour d’elle, un village paisible, où seuls vivent encore un vieil homme et un petit garçon. Ce lieu mystérieux, qui lui semble étrangement familier, va petit à petit lui livrer ses nombreux secrets…"
Chinami, jeune fille japonaise, voyage au travers de ces rêves dans un village qui parait aussi loin qu'irréel. Elle y fait la rencontre d'un petit garçon nommé Sumio et vivant dans une maison qui ne semble pas inconnu à la jeune fille. Elle en parlera plus tard à sa grand-mère, et on se rendra compte que les trois personnes sont reliées d'une certaine manière.
C'est surement le manga que j'ai le plus apprécié dans cette sélection. On fait face à une histoire aussi belle que les dessins, rempli de lyrisme et de poésie. Je qualifierai plus ce manga de tranche de vie, où les personnages sont très attachants, et l'atmosphère qui se dégage de la lecture est très envoutante, empreint à une certaine mélancolie. Je n'ai qu'un seul mot à dire: magnifique !
Note: 4,5/5
 
En bref, il me sera encore difficile de faire un choix entre Beyond Evil et Underwater. Le premier correspond en effet vraiment à ma définition de seinen mais le second possède une histoire tellement magnifique que je pense que ce sera ce dernier qui obtiendra mon vote.
 
 
 
 

 

 

 

Commenter cet article

À propos

Une plume, une histoire, un avis